Category Archives: Aliments et phytochimiques – Les aliments-couleur

Famille des brassicacées : les crucifères et les moutardes

Famille des brassicacées les crucifères et les moutardes 300x160 - Famille des brassicacées : les crucifères et les moutardes

La racine latine crucifer signifie « qui porte une croix ». Elle désigne clairement les fleurs de la famille des brassicacées dont les pétales, au nombre de quatre, sont disposés en croix. Vous connaissez peut-être ainsi la moutarde sauvage, qui pousse le long des routes, avec ses fleurettes jaunes ou blanches.
Tous les légumes crucifères sont caractérisés par un parfum puissant et acre, qui s’accentue lorsqu’on les cuit ou qu’on les hache. Cela est dû à la myrosine, une enzyme qui désagrège les composés sulfureux de la plante. Les brassicacées peuvent être divisées en deux groupes : les crucifères et les moutardes. Voici une liste des légumes de chaque catégorie :

Légumes crucifères

Brocoli
Chou chinois
Chou de Bruxelles
Chou (blanc, rouge)
Chou-fleur
Chou frisé
Chou-rave
Cresson
Navet
Rutabaga

Moutardes

Alliaire
Arugula
Canota (graine de colza)
Daikon (radis chinois)
Feuilles de moutarde
Graine de moutarde noire
Radis
Radis noir
Wasabi

Les légumes crucifères représentent la quintessence des phytochimiques, car ils enrayent beaucoup de maladies et n’ont aucun effet secondaire. Dans la nature, les composés sulfureux protègent les plantes qui les renferment ; le puissant goût amer qu’ils dégagent est un obstacle efficace contre les champignons, les insectes ou les herbivores qui voudraient s’y attaquer. Il n’est pas donc surprenant que ces aliments aient la même action protectrice sur les humains. Deux des plus importants éléments parmi les brassicacées (les glucobrassicines et les glucoraphanines) se décomposent en une variété d’autres composés sulfureux actifs, que l’on appelle des bitransformateurs. Le processus de biotransformation commence dès que les cellules de la plante sont broyées, hachées ou cuites. Il en résulte une famille de composés odorants appelés les glucosinolates.
Les glucosinolates sont présents dans tous les crucifères, avec une concentration plus forte dans le chou et le chou-fleur, et plus légère dans le brocoli et le chou de Bruxelles. Les crucifères comprennent environ douze glucosinolates différents, qui seront chacun transformés en produits finaux essentiels. Ce sont ces produits de bio-transformation – plutôt que les glucosinolates euxmêmes – qui sont à l’origine des bienfaits chimiothérapiques de cette classe de légumes.

Quels sont vos aliments-couleur ?

Quels sont vos aliments couleur2 300x196 - Quels sont vos aliments-couleur ?

Épices et herbes

Types Vata

Vous pouvez manger toutes les herbes et les épices, excepté l’ail.

Types Pitta

Évitez le basilic, le laurier, la marjolaine, l’origan, le romarin, la sauge et le thym, ainsi que les épices trop relevées telles que le poivre de Cayenne, le paprika et la moutarde.

Types Kapha

Évitez les mélanges d’épices qui contiennent du sel ou du sucre.

Condiments et sucres

Types Vata

Vous pouvez manger tous les condiments que vous voulez, mais évitez ceux qui sont artificiels.

Types Pitta

Évitez les condiments qui contiennent du sel, du vinaigre et du piment. Tous les sucres sont bons pour vous sauf ceux qui sont artificiels.

Types Kapha

Vous pouvez manger de tous les condiments, excepté ceux qui sont acides, salés ou fermentes comme la sauce de soja. Évitez les sucres autant que possible.

Boissons

Types Vata et Kapha

Les meilleures infusions pour vous seront le gingembre, la cannelle, le clou de girofle, la cardamome, le zeste d’orange, la menthe, la camomille, le ginseng et l’hibiscus.

Types Pitta

Les infusions qui vous sont le plus bénéfiques seront la luzerne, la mûre, la bourrache, le chrysanthème, le pissenlit, le thé vert, la réglisse, la guimauve, l’ortie, la framboise, le trèfle rouge, la rose, le safran, la salsepareille et la fraise.

Types Kapha

Les meilleures infusions, en plus de celles mentionnées pour les Vata et les Kapha, seront la bardane, l’eucalyptus, le fenugrec et la graine de genièvre. Le café peut être consommé de façon modérée.

La pyramide de l’alimentation traditionnelle méditerranéenne

La pyramide de lalimentation traditionnelle méditerranéenne 300x201 - La pyramide de l'alimentation traditionnelle méditerranéenne

La pyramide de l'alimentation

Le cancer

Une alimentation riche en viande, avec peu ou pas de poisson, peut représenter un réel risque. Des chercheurs ont découvert qu’il existait une incidence nettement plus forte de cancer du sein chez les femmes qui mangeaient au moins une fois par semaine des viandes traitées telles que de la charcuterie, des hot dogs et du bacon. Les chercheurs en ont conclu que c’était le genre de graisse qui avait un impact sur la prévention du cancer, et non la quantité. Des études réalisées dans vingt-quatre pays européens confirment que le fait de manger du poisson ou de prendre des suppléments d’huiles de poisson pouvait prévenir les cancers du sein et du côlon.

Réactions immunitaires et inflammations

Plusieurs recherches pratiquées sur les animaux ont établi que l’oméga-3 présent dans les huiles de poisson pouvait augmenter les réactions immunitaires. D’autre part, des tests cliniques sur l’homme ont prouvé les effets thérapeutiques des huiles oméga-3 dans le traitement d’une inflammation aiguë ou chronique, et dans celui de troubles auto-immunitaires comme l’arthrite rhumatoïde résultant d’une réaction immunitaire inappropriée. L’oméga-3 s’avère également très efficace pour éviter le rejet de greffes.

Arthrite rhumatoïde

Selon une récente étude comparative, l’absorption d’huiles de poisson par des personnes souffrant d’arthrite rhumatoïde a révélé chez celles-ci une amélioration bien plus nette que chez les patients ayant Arthrite rhumatoïde a révélé chez celles-ci une amélioration bien plus nette que chez les patients ayant absorbé des capsules d’huile de maïs. Les chercheurs avaient utilisé comme indicateur la raideur matinale du corps et les douleurs des articulations. Juste avant le début de ces tests, ces personnes avaient arrêté la prise d’anti-inflammatoires, que l’on avait remplacés par des
acides gras essentiels.

La sclérose en plaques

C’est une maladie chronique lente qui se manifeste par la désagrégation des couches de myéline protégeant le cerveau et les nerfs. Cette affection met en jeu le système immunitaire et, bien qu’on ne sache pas si cela est dû à un réel dysfonctionnement de ce système, le fait de tempérer les réactions immunitaires avec de l’oméga-3 a montré des résultats positifs. Lors d’une étude de six mois, on a administré à des patients atteints de sclérose en plaques des suppléments d’oméga-3 en capsules (3 g par jour). Les chercheurs ont alors découvert une diminution de l’activité proinflammatoire, accompagnée d’un effet de soulagement qui s’est prolongé tout au long du test.
Ajouter de l’huile de lin et de colza à votre alimentation, et manger du poisson deux ou trois fois par semaine tout en réduisant les graisses animales saturées, constitue un moyen simple de vous maintenir en bonne santé. En revanche, si vous absorbez des suppléments pour traiter un problème spécifique, demandez l’avis de votre médecin.

Quels aliments sont vos aliments-couleur ?

Quels aliments sont vos aliments couleur2 300x225 - Quels aliments sont vos aliments-couleur ?

Vous avez compris pourquoi il est essentiel d’inclure des légumes crucifères dans votre programme de régime quotidien. Mais lesquels sont les plus appropriés pour votre organisme ?

Les types Kapha
Les légumes verts sont l’idéal pour vous. Les meilleurs sont les vert foncé ou les bleu-vert. Tous les crucifères sont aussi excellents : la moutarde, les radis et le radis noir vous aideront à maintenir un bon équilibre biologique. Vous pouvez manger ces légumes crus ou cuits a la vapeur.

Vos couleurs principales
Légumes crucifères : brocoli, chou chinois, chou de Bruxelles, chou (blanc, rouge, vert), chou-fleur, chou frisé, chou-rave et navet. Moutardes : arugula, graines de moutarde (noires, jaunes), daikon, radis noir, feuilles de moutarde, radis, wasabi (pâte verte très relevée qui accompagne les sushis) et cresson.

Vos couleurs complémentaires
Légumes crucifères : tous ceux des couleurs principales.
Moutardes : idem.

Vos couleurs antagonistes
Légumes crucifères : rutabaga.
Moutardes : aucune.

Les types Pitta

La plupart des crucifères leur conviendront, excepté quelques moutardes trop relevées pour eux ; les douces seront donc mieux tolérées. Ils devront éviter des aliments comme la choucroute, non seulement parce qu’elle contient de la tyramine qui augmente la tension, mais parce qu’elle est vinaigrée et salée.

Vos couleurs principales
Légumes crucifères : brocoli, chou chinois, brocoli chinois, chou-fleur et chou frisé.
Moutardes : arugula, cresson.

Vos couleurs complémentaires
Légumes crucifères : chou-rave et rutabaga.
Moutardes : daikon et feuilles de moutarde.

Vos couleurs antagonistes
Légumes crucifères : navet
Moutardes : graines noires et jaunes, radis noir, radis et wasabi.

Les types Vata

Certains légumes crucifères peuvent leur causer des gaz intestinaux. Les moutardes, pour la plupart, sont bien acceptées. Ils toléreront mieux tous ces aliments s’ils sont blanchis ou cuits à la vapeur.

Vos couleurs principales
Légumes crucifères : chou chinois.
Moutardes : graines noires et jaunes, graines de colza, daikon et cresson.

Vos couleurs complémentaires
Légumes crucifères : brocoli, brocoli chinois et chou frisé.
Moutardes : radis noir, feuilles de moutarde, radis et wasabi.

Vos couleurs antagonistes
Légumes crucifères : choux de Bruxelles, chou (vert, blanc et rouge), chou-fleur, rutabaga et navet.
Moutardes : arugula.

Quels sont vos aliments-couleur ?

Quels sont vos aliments couleur1 300x150 - Quels sont vos aliments-couleur ?

Les auments blancs sont complémentaires pour tous les types de couleur. Ils devraient tous être considérés comme des éléments ajoutés à votre plan de régime.

Types Vata

Vous pouvez manger a peu près tous les aliments de ce groupe, bien que certains soient meilleurs que
d’autres pour vous.

Huiles

De colza, d’amande, d’abricot, de noix de coco, d’onagre, de poisson, de lin, d’olive, d’arachide, de fleur de safran, de sésame, de tournesol, de noix et de germe de blé, de moutarde ou de poivre.
À éviter : Huile de maïs et de soja, margarine.

Laitages

Beurre, babeurre, crème, lait, fromage, yaourt, fromage blanc, ricotta, crème fraîche, beurre clarifié, kéfir, yaourt liquide.
A éviter : Crème glacée.

Poissons

Tous les poissons de mer et d’eau douce, thon.
A éviter : Fruits de mer.

Viandes

Bœuf, bison, autruche et gibier.
A éviter : Agneau, porc.

Volailles et ouefs

Poulet et dinde, canard, œufs et jaune d’œuf.
A éviter : la peau des volailles.

Types Pitta

Vous aurez moins de choix parmi les aliments blancs.
La viande est trop lourde et trop riche pour vous, et les poissons et les fruits de mer risquent de vous causer des allergies. Certaines huiles seront bonnes pour vous, ainsi que la plupart des laitages. Vous êtes le seul type à pouvoir tolérer un peu de glace de temps en temps.

Huiles

De poisson, de chanvre, d’avocat, de cassis, de noix de coco, d’onagre, d’olive, de soja, de tournesol, de noix, de germe de blé, et la margarine. A éviter : huile d’amande, d’abricot, de colza, de maïs, d’arachide, de safran, de sésame, de moutarde ou de poivre.

Laitages

Beurre, ricotta, fromage blanc, lait clarifié, crème, lait, yaourt, crème glacée.
A éviter : babeurre, fromage, kéfir et crème fraîche.

Poissons

Tous les poissons d’eau douce.
A éviter : les poissons de mer, les fruits de mer et les rollmops.

Viandes

Eviter toutes les viandes rouges.

Œufs et volailles

Poulet et dinde, surtout le blanc, blancs d’ceufs.
A éviter : les jaunes d’ceufs, le canard.

Types Kapha

Votre type est le plus limité en aliments blancs. La plupart des huiles et des laitages ne vous conviennent pas. Les poissons d’eau douce, les fruits de mer et les volailles restent le meilleur choix parmi les chairs animales. Beaucoup de types Kapha font des allergies au poisson et aux fruits de mer. Une fois que votre organisme aura trouvé son équilibre, vous pourrez sans doute mieux tolérer ces aliments. Vous pouvez néanmoins consommer de la volaille ou du poisson en petite quantité, deux ou trois fois par semaine. Le jaune d’œuf contient trop de cholestérol pour vous, mais le blanc
sera une excellente source de protéines.

Huiles

De cassis, de bourrache, de colza, de maïs, d’onagre, de poisson, de lin, de moutarde ou de poivre.
A éviter : huile d’amande, d’avocat, de noix de coco, de chanvre, d’olive, d’arachide, de fleur de safran, de sésame, de noix, de germe de blé, et la margarine.

Laitages

Produits fermentes, occasionnellement.
A éviter : tous les produits laitiers, tous les fromages.

Poissons

Fruits de mer et poissons d’eau douce.
A éviter : poisson de mer, hareng.

Viandes

Agneau.
A éviter : le bœuf, le porc, le gibier.

Volailks et œufs

Blancs d’ceufs, poulet, dinde, oie et gibier à plumes.
A éviter : le jaune d’oeuf, le canard.

Sauces et condiments

Sauces et condiments 300x225 - Sauces et condiments

Ajoutées aux sauces que vous pourrez préparer vous-même, les épices du tableau ci-dessus vous aide-
ront à mieux tolérer les aliments « hors couleur » que vous risquez de rencontrer. Par exemple, les Vata ont du mal à digérer le chou vert ; le fait d’ajouter de la sauce de prune, du vinaigre ou du ketchup à du chou cuit à la vapeur vous évitera d’avoir des gaz. Les Vata peuvent aussi améliorer leur digestion de légumes et légumineuses en y ajoutant, pendant la cuisson, des graines de carvi ou de fenouil. Le chou à l’aigre-douce est nettement meilleur pour les types Vata, et les Pitta le toléreront tout aussi bien, surtout s’ils choisissent du chou rouge au lieu du vert. Les Kapha, quant à eux, peuvent en apprécier n’importe quelle sorte. Toutefois, les plats à l’aigre-douce ne leur conviendront pas car ils ne tolèrent ni le vinaigre ni le sucre. Le tableau suivant dresse une liste des sauces et condiments les plus connus, en précisant lesquels sont utilisables par chacun des types. D’un point de vue nutritionnel, les condiments offrent peu de bienfaits et sont à utiliser à l’occasion.
Il est nettement préférable d’utiliser des épices et des herbes pour donner de la saveur aux aliments plutôt que d’y ajouter des condiments. La plupart de ceux qui sont cités plus haut contiennent des additifs, des sucres et d’autres ingrédients qui les rendent inappropriés à un usage quotidien. Quant au ketchup, autant choisir des marques sans sucre et avec un minimum de sel. En achetant de la mayonnaise, évitez celles qui sont fabriquées avec de l’huile de colza. Il en existe aussi sans
œufs, et peu salées. On peut trouver tous ces condiments faits à partir d’ingrédients biologiques.

Les graisses « trans »

Les graisses « trans » 300x225 - Les graisses « trans »

Les huiles bénéfiques peuvent se retrouver saturées à la suite d’un phénomène qu’on appelle hydrogéna-
tion. Cette hydrogénation les rend extrêmement nocives. Les hautes températures et la pression auxquelles elles sont soumises produisent des molécules de graisse totalement étrangères au corps. Tous les scientifiques savent que les graisses dites « trans » présentent encore plus de risques d’induire des maladies chroniques que les graisses saturées. Or nous mangeons bien davantage de graisses saturées et « trans » que d’huiles saines, ce qui pousse les nutritionnistes à recommander de réduire de 30 % notre consommation totale de graisses, et de ne pas absorber plus de 10 % de notre
ration calorique journalière (une cuiller à dessert) sous forme de graisses saturées. Pour cela, il nous faut éviter les viandes grasses, le beurre, la margarine, les pâtisseries, les fritures et les glaces. Il est de plus en plus évident que les acides gras « trans » présents dans la margarine, les fritures, les pommes chips et autres snacks, contribuent de près à la survenue de maladies cardio-vasculaires. En les supprimant de nos menus, nous avons de grandes chances de diminuer ces risques. Et, dans un même temps, augmenter notre consommation de poisson, et remplacer le beurre et la margarine par de l’huile de lin, de colza ou d’olive, peut nous aider à éviter bien des maladies chroniques.

Un régime riche en fibres est-il bénéfique rapidement ?

Un régime riche en fibres est il bénéfique rapidement 300x138 - Un régime riche en fibres est-il bénéfique rapidement ?

Une étude a prouvé que le fait de passer à une alimentation riche en phytochimiques s’avérait efficace
en moins de quatre semaines, même pour les personnes qui montraient des risques de maladies cardio-vasculaires. Des femmes qui avaient une hyperlipidémie (cholestérol et taux élevé de graisses dans le sang) ont suivi un régime composé de céréales complètes et de fruits et légumes. A la fin des quatre semaines, les sujets ont montré une franche diminution de leur cholestérol total (13 %) et de leur LDL (16 %). De plus, le taux de leurs enzymes antioxydantes s’est trouvé réduit respectivement de 69 et 35 %. Ce qui signifie que les phytochimiques ont si bien stimulé leurs capacités antioxydantes que l’organisme n’avait plus besoin de libérer autant d’enzymes protectrices. Les résultats ont aussi montré une nette amélioration du transit intestinal.

L’impact des fibres sur l’appétit et le choix des aliments

Limpact des fibres sur lappétit et le choix des aliments 300x209 - L'impact des fibres sur l'appétit et le choix des aliments

Au petit déjeumer, la plupart des gens prennent au moins un aliment sous forme de graines, complètes ou non. Des chercheurs suédois ont découvert qu’un petit déjeuner riche en fibres constitue un atout diététique et nutritionnel, car il empêche les « creux » d’avant le déjeuner et évite de se jeter sur celui-ci quand arrive l’heure de la pause. La libération d’hydrates de carbone et leur transformation en glucose expliquent pourquoi les céréales complètes réduisent l’appétit de façon efficace. Les céréales complètes ont un index de glycémie bas, ce dernier indiquant la vitesse à laquelle les ali-
ments riches en hydrates de carbone vont augmenter le taux de glucose dans le sang et déclencher ainsi la production d’insuline. Nous parlerons de ce sujet un peu plus loin dans ce chapitre. Des scientifiques australiens ont réalisé une étude afin de déterminer quel genre de petit déjeuner s’avérait le plus consistant pour tenir une matinée entière. Ils ont donné aux personnes testées un repas soit riche en graisses, soit riche en fibres, soit pauvre en fibres, chacun d’eux contenant le même nombre de calories. Apparemment, les sujets qui avaient absorbé le repas riche en fibres se sont plaints du manque de goût des aliments, alors que ceux à qui l’on avait proposé un repas riche en graisses en ont apprécié la texture crémeuse. Mais ils en ont payé le prix lors du déjeuner. Ayant faim, ils ont choisi des aliments plus riches en graisses que leurs homologues chez qui les fibres du petit déjeuner avaient réduit l’appétit. On a aussi testé chez ces personnes leur état de vigilance durant la matinée. Ceux qui avaient mangé le repas riche en fibres ont montré un niveau d’attention plus élevé et soutenu que les autres participants.

L’index glycémique

Lindex glycémique 300x241 - L'index glycémique

Cet index appelé IG mesure le temps de transformation des aliments en sucres et leur passage dans le sang. Ces informations vous seront précieuses si vous cherchez à perdre du poids, ou si vous présentez des problèmes comme l’hypoglycémie ou le diabète. Elles seront tout aussi essentielles si vous essayez d’améliorer votre énergie et votre capacité de concentration. Le glucose sanguin fournit des molécules énergétiques pour tous les processus métaboliques. S’il est libéré dans le sang plus vite qu’il n’est utilisé, l’insuline se hâte de le mettre en réserve, ce qui a pour effet de
baisser le niveau de sucre dans le sang. Un apport régulier en glucose sanguin est indispensable au fonctionnement du cerveau. Les aliments à index glycémique faible comprennent les légumineuses, l’orge perlé, les graines légèrement raffinées comme le blé entier ou le seigle noir, et les pâtes,
surtout lorsqu’elles sont complètes. Les aliments qui ont un IG faible libèrent lentement les sucres dans le sang, ne déclenchant ainsi aucune réaction rapide de l’insuline. Utilisés dans le traitement de base du diabète, ils contribuent aussi à prévenir cette maladie. En retardant le vide gastrique, ils aident aussi à éviter l’impression de faim. D’autre part, ces aliments encouragent la pro-
duction d’acides gras à chaîne courte, très utiles dans le métabolisme des acides gras et de l’azote.
Les aliments sont classés selon leur rapidité à augmenter le taux de glucose dans le sang. Vous trouverez ci-dessous un tableau citant l’index glycémique de plusieurs produits. Le moyen de comparaison utilisé ici est le pain de mie, qui a un IG de 138. Plus un aliment approche ce chiffre, plus son IG sera élevé, et moins bénéfique il sera pour l’organisme.

 

AlimentsIGAlimentsIG
Céréales de petit déjeuner Sarrasin (blé noir)78
Céréales complètes60Boulgour (blé concassé)68
Com flakes119Couscous93
Mutai80Farine de maïs98
Avoine78Mais doux78
Bouillie d’avoine87Millet101
Riz soufflé123; Riz blanc81
Blé soufflé105Riz brun79
Céréales sucrées |«à 127| Riz cuisson rapide128
Céréales non sucrées67 à 77Riz mi-cuit68
  Seigle en grains48
Pains Tapioca115
Orge complète49Blé en grains59
Farine d’orge95 
Seigle complet71Légumineuses 
Farine de seigle92Haricots69
Pain complet99Haricots blancs44
Petit pain, hamburger100Pois chlches47
  Pois chiches en boile59
Pâtes Haricots noirs54
Macaroni64Lentilles38
Macaroni en botte92Peilts pois68
Spaghetti blancs59Graines de so(a23
Spaghetti bruns53Haricots rouges42
Linguini71Haricots rouges en boite74
Autres59Pois cassés45
Pommes de terre Fruits 
Cuite au four121Pomme52
Nouvelle81Jus de pomme56
Bouillie60Abricots secs44
En purée100Abricots au sirop91
Fmes107Banane/très mûre51/82
Patate douce77Kiwi75
Igname73Mangue80
  Orange62
Pâtisseries Jus d’orange74
Gâteaux87Pèches au sirop67
BfSCU ts90Poire54
Crackers99Cerises, cocktail de fruits, 
Mufftns88pamplemousse, )us de 
Galettes de riz123pamplemousse, raisin, 
  jus de raisin, prune. 
Céréales en grains jus d’ananas54
Orge perlé36Ananas, raisins secs, melon92
Orge concassée72  

 

Comme vous pouvez le constater à l’étude de ce tableau, beaucoup des aliments que vous avez sans doute l’habitude de manger ont un index glycémique élevé. Même les pains à la farine complète ont un IG plus élevé que les graines complètes cuites. Si vous souffrez d’un manque d’énergie, si vous avez du mal à réfléchir et à vous concentrer, si vous ne parvenez pas à perdre du poids, ceci est peut-être dû aux hydrates de carbone que vous absorbez. La consommation d’aliments à sucres rapides accélère la production d’insuline
qui métabolise les sucres dans les cellules. Si vos cellules ne peuvent pas transformer ce glucose aussi vite qu’il est fabriqué, il sera alors stocké sous forme de graisses.
À présent, penchons-nous sur les bienfaits des céréales.

Aliments et phytochimiques – Les aliments-couleur | Regime Colore | le pouvoir des nutraceutiques pour la santé