Comment agissent ces composés

Comment agissent ces composés1 300x176 - Comment agissent ces composés

L’efficacité de l’ail et l’oignon est reconnue scientifiquement dans le traitement des maladies cardio-
vasculaires. Ces légumes réduisent en effet le taux des lipides dans le sang, ont une action anticoagulante et préviennent les problèmes vasculaires liés à l’âge. L’ail et l’oignon sont aussi de puissants agents anti-inflammatoires, antibactériens et antiviraux.

Effets sur le cholestérol

En analysant les résultats de nombreuses études, des médecins du Médical Collège de Valhalla, dans l’Etat de New York, ont noté une importante réduction du cholestérol total (9 %) chez des patients à qui l’on avait administré 600 à 900 mg par jour de poudre d’ail en pilule, soit l’équivalent d’une à deux gousses, sur une période allant de huit à vingt-quatre semaines.

Effets sur l’hypertension

Des médecins australiens ont analysé les données de huit études, réalisées durant douze semaines sur 415 patients souffrant d’hypertension ou d’hyperlipidémie qui ont absorbé de la poudre d’ail (600 à 900 mg par jour). Les sujets ont vu leur tension systolique baisser de 7,7 points (millimètres de mercure) et leur tension diastolique diminuer de 5 points. D’autre part, aucun effet secondaire n’a été noté au cours de ces traitements.

Effets sur les lipides sanguins

Les huiles de poisson sont des zixxrhimiques qui jouent un rôle important dans le traitement de cer-
taines maladies. Des chercheurs canadiens les ont utilisés en combinaison avec de l’ail, pour des tests réalisés sur 50 hommes au taux de cholestérol modérément élevé. Pendant douze semaines, un tiers de ces patients a absorbé des suppléments d’ail et d’huiles de poisson, le deuxième tiers n’a reçu que de l’ail, et le troisième uniquement de l’huile de poisson. La thérapie combinée
a obtenu les meilleurs résultats, abaissant à la fois le taux de triglycérides et de cholestérol total. Le traitement à l’ail seul a fait diminuer le LDL ainsi que le cholestérol, mais n’a eu aucun impact sur les triglycérides. Quant aux huiles de poisson, elles ont aidé à abaisser le taux de triglycérides, mais ont fait augmenter le taux de LDL, vecteur du « mauvais » cholestérol. L’ail reste toutefois un excellent agent préventif pour les personnes ayant un taux de cholestérol normal. Des chercheurs britanniques ont administré à 68 volontaires soit 600 mg de poudre d’ail (à 1,3 % d’allicine) soit un placebo, cela sur une période de dix semaines. Les suppléments d’ail ont maintenu le cholestérol au niveau normal et ont légèrement diminué les triglycérides.

Effets anticoagulants

L’ajoène, un composé qui se forme dans une gousse d’ail écrasée, a une action antiadhérente sur les plaquettes, que l’on utilise dans le traitement des thronv boses, affections pouvant mener à l’infarctus ou à l’attaque cérébrale. Le Dr Indrajit Das et ses confrères du Charing Cross and Westminster Médical School, à Londres, ont découvert que, en plus de cette activité antiagrégante, l’ail avait une action directe sur la souplesse des parois artérielles.

Effets antimicrobiens

Plusieurs études ont montré l’efficacité de l’ajoène, administré en intraveineuse, pour soigner les infections fongiques, dont la méningite mortelle à Cryptococcus.

Effets anticancéreux

Des médecins de la Loma Linda University ont découvert que l’ail bloquait la croissance des tumeurs
cancéreuses en désactivant les produits chimiques cancérigènes ainsi que des toxines virales et microbiennes.
Des chercheurs chinois ont également constaté que les régions où Ton mangeait de l’ail présentaient beaucoup moins de cas de cancer de l’estomac que les régions où l’on n’en consommait pas. Une autre raison prouvant que l’ail protège du cancer de l’estomac est son action destructrice sur YHelicobactcr pylori, un agent cancérigène de premier ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment agissent ces composés | Regime Colore | le pouvoir des nutraceutiques pour la santé