L’ayurvéda et le type corporel

Layurvéda et le type corporel 300x162 - L'ayurvéda et le type corporel

L’ayurvéda a identifié trois forces, ou dosha, fondamentales dans la nature. La première est la force créatrice, qui se manifeste lorsque surgit une nouvelle vie. La deuxième est la force préservatrice, qui conserve tous les éléments nécessaires à la naissance. La troisième est la force transfomxatrice, qui change la forme préservatrice en une forme créatrice. Les êtres humains font partie de la nature et contiennent donc en eux ces trois forces. Celles-ci doivent rester en équilibre, que ce soit au niveau du monde externe ou de l’intérieur de notre corps. Selon le Dr Robert Svoboda, médecin ayurvé-
dique réputé, le mot dosha signifie « des choses qui peuvent se détraquer », exprimant ainsi l’éternelle alternance entre les principes créateurs, préservateurs et transformateurs. Tous les facteurs socioculturels et environnementaux auxquels est exposé chaque individu affecteront l’équilibre entre les trois doslia. Toutefois, alors que chacun de nous forme une combinaison unique de ces trois dosha, l’une d’entre elles restera prédominante. C’est notre type corporel. La force dominante – ou type corporel – de chacun est présente dès la naissance, déterminée par les gènes.
La force créatrice qui est en vous prévaut-elle sur les forces de transformation et de préservation ? Ou est-ce l’une des deux autres qui prime ? Une fois que vous aurez découvert laquelle de ces forces surpasse les autres – votre type corporel -, vous serez en mesure de comprendre les réactions de votre corps au monde extérieur. Vous serez capable de détecter ses plus subtiles réponses aux changements environnementaux, et vous saurez alors prendre les mesures nécessaires pour res-
taurer votre équilibre.
L’équilibre entre les trois types corporels a été reconnu par les guérisseurs ayurvédiques comme essentiel au maintien d’une bonne santé et à la prévention des maladies. Avec le temps, ils ont mis en oeuvre des systèmes sophistiqués autour de chaque type, qui ont formé la base même des connaissances médicales, transmises ensuite de génération en génération. Ces guérisseurs recommandaient notamment des transformations du mode de vie, des exercices physiques et spirituels,
et un choix d’aliments spécifiques assortis d’herbes et d’épices. La pratique de la médecine traditionnelle fondée sur le type corporel est encore en usage de nos jours en Chine et en Inde, au même titre que la médecine allopathique classique. L’ayurvéda moderne connaît de par le monde un succès croissant, et il est largement pratiqué aux Etats-Unis ainsi que dans d’autres pays occidentaux.
Il nous faut maintenant relier chacune de ces dosha — ou forces – à un élément naturel qui en sera l’expression physique. Ensuite, nous apprendrons à reconnaître les symptômes physiques à l’intérieur de notre corps, afin de déterminer laquelle de nos trois forces est en déséquilibre – en d’autres termes : ce qui est détraqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’ayurvéda et le type corporel | Regime Colore | le pouvoir des nutraceutiques pour la santé