Tag Archives: régime

Les anthocyanidines

Les anthocyanidines 300x212 - Les anthocyanidines

Les anthocyanidines forment un groupe à part de polyphénols qui se trouvent principalement dans les
fruits rouges. Les baies ont une haute teneur en anthocyanidines, sources des bienfaits antioxydants de ces fruits, dont voici la liste :

• améliotation de la vision
• contrôle du diabète
• amélioration de la circulation sanguine
• prévention du cancer
• retard des effets du vieillissement

Les anthocyanines sont des pigments végétaux de couleur bleue, efficaces contre les attaques des radicaux libres. Dans la nature, les plus forts taux d’anthocyanine se rencontrent sur les parties de la plante les plus exposées aux conditions difficiles de l’environnement, c’est-à-dire les feuilles et l’écorce. Ces substances se trouvent aussi concentrées dans la peau de la plupart des fruits rouges. Les baies en constituent une source importante. Les anthocyanines sont différenciées selon
les liens de certaines chaînes secondaires. On distingue ainsi : les anthocyanines, les anthocyanidines et les proanthocyanidines. Le taux de pigments anthocyanidiques listé ici est une approximation en milligrammes pour 100 g de fruit. La véritable teneur de chaque fruit dépend de sa
variété, de la date de la cueillette et des conditions de culture. Les tests en laboratoire utilisent différentes méthodes, ce qui induit également des variations. On a choisi le thé vert comme moyen de comparaison pour la teneur en phénols car il constitue une source bien connue de composés phénoliques.

Les baies rouges* bleues, noires et violettes constituent une excellente source de fibres. Elles contiennent aussi de la vitamine C, généralement présente dans les aliments contenant des anthocyanines, ceci soulignant encore la synergie naturelle entre la vitamine et ses cofacteurs phénoliques. De plus, ces fruits renferment des vitamines B et des minéraux. Les puissants antioxydants que contiennent les cerises en font d’excellents ingrédients pour les marinades de viandes. Le nutritionniste J. Ian Gray et ses confrères de la Michigan State University ont isolé un
grand nombre d’antioxydants de cerises Montmorency et Balaton, aptes à stopper la formation d’amines hétérocycliques (AHC), des agents cancérigènes qui se développent sur la viande très grillée. Lorsque Ton mélangeait des cerises écrasées à la viande des hamburgers avant de la cuire, les AHC se trouvaient diminués de 90 %. On peut ajouter que les cerises noires sont utilisées depuis des années comme remède contre l’arthrite, sans doute à cause d’effets antioxydants et anti-inflammatoires similaires. Le romarin, lui aussi, contient des composés phénoliques qui préviennent la formation d’AHC et, lorsque la viande est frottée ou cuite avec cette herbe, la formation d’amines hétérocycliques se trouve diminuée de 69 %. II apparaît donc que faire mariner la viande, le poulet et les poissons dans des composés phénoliques issus des fruits, du vin rouge et d’une grande variété
d’herbes, constitue une manière efficace de prévenir la formation d’AHC. Le raisin noir et le vin rouge contiennent plusieurs groupes de composés phénoliques, les plus importants étant les pranthocyanidines, le resveratrol et l’acide ellagique. Les pro-anthocyanidines se trouvent dans la membrane qui enveloppe le pépin du raisin. Les acides ellagique et chlorogénique sont présents dans la chair du grain, et le resveratrol est concentré dans la peau. Tous ces composants sont de puissants agents anti-radicaux libres aux actions biologiques diverses. Le lien entre la consommation de vin rouge et la réduction des maladies cardio-vasculaires fascine les scientifiques depuis des années. Après avoir étudié les effets antioxydants des acides phénoliques renfermés dans le vin, on a découvert que d’autres boissons contenaient ces mêmes acides et contribuaient donc à prévenir les affections cardiaques : entre autres, la bière et le jus de raisin noir. D’autre part, les vins non alcoolisés ont les mêmes effets protecteurs. Un important sous-groupe d’anthocyanines les pro-anthocyanidines, forme les agents phénoliques actifs dans le raisin noir et le vin rouge. Voyons maintenant comment agissent ces composants.

Les pro-anthocyanidines

Le – paradoxe français » explique la faible occurrence de maladies cardio-vasculaires chez les habitants de l’Hexagone, malgré une alimentation riche en graisse et l’absorption quotidienne de vin rouge. L’apparente contradiction entre ce régime particulier et la santé cardiaque des Français intrigue les scientifiques depuis des années. De nombreuses études ont été enclenchées pour déterminer tesquels, de l’alcool ou des polyphénols contenus dans le vin rouge, sont les véritables agents protecteurs. Il semble que ces bienfaits viendraient de l’alcool, qui stimulerait la production de lipoprotéines à haute densité (HDL). Mais d’autres effets protecteurs seraient dus aux phytochimiques phénoliques contenus dans le vin rouge. En fait, il apparaît que le vin rouge et le vin blanc renferment tous les deux ces composés phénoliques. Néanmoins, le vin rouge est plus riche en phénols que le vin blanc, et il est considéré comme une meilleure source d’antioxydants. Les effets de ces phytochimiques sur l’organisme sont les suivants :

• augmentation du cholestérol HDL et réduction du cholestérol total
• diminution du taux de lipoprotéines
• diminution du stress dû aux oxydants
• réduction des inflammations chroniques

Il faut toutefois remarquer que, si les médecins estiment qu’une consommation modérée d’alcool peut
apporter certains bienfaits, les risques de dégâts sur le foie et autres organes peuvent être plus importants que ses bienfaits pour beaucoup de gens. Il est possible d’absorber ces composés phénoliques sans avaler de boissons alcoolisées, car le jus de raisin noir offre les mêmes avantages.

Le resveratrol

Ce composé phénolique se retrouve dans au moins soixante-douze espèces de plantes, dont le raisin, certaines baies, et les cacahuètes. Dans la nature, le resveratrol stimule la résistance aux infections fongiques. Chez l’homme, il protège le système cardio-vasculaire en empêchant les lésions des parois artérielles et les adhérences cellulaires, un facteur majeur de développement des plaques artérielles, qui aboutit la plupart du temps à l’athérosclérose. Des recherches faites à l’université de Californie ont laissé aussi supposer que le resveratrol pouvait ralentir la progression du cancer,
et alléger les symptômes de la ménopause.
Des chercheurs de l’université de l’Illinois ont découvert que cette substance stimulait l’apparition d’enzymes de détoxication du foie, et réduisait la croissance des cellules cancéreuses. Le resveratrol est aussi un puissant phyto-œstrogène.

Les types corporels et leur lien avec la nature

Les types corporels et leur lien avec la nature 300x210 - Les types corporels et leur lien avec la nature

Dans l’ayurvéda, les phénomènes physiques de l’univers, dont ses éléments naturels, sont associés aux
types corporels. Comme je le précisais au début de ce chapitre, les cinq éléments naturels, selon l’ayurvéda, sont la terre, l’eau, l’air, l’éther et le feu. D’après les lois physiques, la terre, l’eau et l’air incarnent les trois états chimiques de la matière. La terre, l’élément le plus solide, contient des molécules densément groupées – donc sources de puissance et d’énergie – mais avec peu
de mouvement. Les molécules de l’eau, moins serrées, possèdent davantage d’énergie cinétique. S’écoulant de façon fluide dans leur contenant, elles en prennent naturellement la forme. Les molécules d’air ou de gaz se meuvent librement et possèdent de ce fait encore plus d’énergie cinétique. Elles flottent d’un endroit à un autre et n’ont aucune forme visible ou spécifique. Ce qui a conduit les premiers savants à soutenir que les molécules d’air n’avaient pas ou peu de substance. Maintenant, qu’en est-il des deux autres éléments, le feu et l’éther ? Le feu est une énergie pure de transformation, qui peut changer des solides en liquides et des liquides en gaz. L’énergie du feu, comme on le sait, est très chaude et intense, caractéristiques qui s’exprimeront dans l’un des trois types corporels. L’éther représente le vide ou l’espace dans lequel les autres éléments sont libres d’évoluer. Il n’a ni substance, ni forme, ni énergie, mais il fournit un support invisible à l’expression naturelle. Les trois types corporels sont les expressions physiques de ces cinq éléments et des modèles servant à exprimer notre tempérament. Etes-vous de ces personnes ardentes (comme le feu) qui aiment faire les choses (transformer) ? Ou, êtes-vous de ceux qui préfèrent la stabilité (la terre) et qui bougent lentement, comme l’eau ? Êtes-vous encore du style créatif, « venteux », de ces natures emportées qui ont du mal à contenir leur enthousiasme naturel ? Nos spécificités physiques, émotionnelles et mentales sont l’expression des éléments associés à notre constitution. Ainsi, le type corporel comprend-il à la fois un élément naturel et une force universelle. En sanskrit, langue d’origine de l’ayurvéda, ces trois types sont appelés Vola, Pitta et Kapha. Les éléments et les forces qui leur sont associés sont : air/éther (création), feu/eau (transformation), et eau/terre (préservation).

• Le Vata représente l’éther et l’air, et les caractéristiques de ce type sont puissamment associées à la notion que nous avons de ces éléments. Le Vata est une énergie cinétique, et les symptômes que l’on rencontre le plus souvent dans ce type sont ceux d’une nature « aérienne » ou « venteuse ». Les types Vata tendent à avoir des « vents internes » – qui s’expriment sous la forme de gaz intestinaux lorsqu’ils absorbent des aliments inadaptés. Ils sont aussi sensibles aux courants d’air, et souffrent souvent d’arthrite ou de raideur des articulations.

• Le Pitta est associé au feu et à l’eau. Ces individus retiennent la chaleur du corps, ont toujours soif, transpirent beaucoup et ont souvent trop chaud. Ils se plaignent d’ennuis gastriques, d’hyperacidité, et peuvent souffrir de brûlures en allant à la selle après avoir absorbé des aliments non adaptés à leur constitution. Les types Pitta ont une force transformatrice et savent passer des idées aux actes. Ils excellent dans l’art d’organiser et de diriger.

• Le Kapha incarne les éléments de la terre et de l’eau, un type qui aura à tendance à retenir les liquides, et sera donc sujet aux congestions dues à un excès de mucosités. Les types Kapha se meuvent lentement, ont un métabolisme lent et éprouvent des difficultés à maintenir un poids idéal. Ce sont des individus stables et équilibrés qui cherchent à préserver calme et tranquillité. Ils aiment nouer des relations à long terme et ont une influence stabilisante en société.

Chaque type corporel tendra vers un ensemble particulier de symptômes associés aux éléments qui lui sont propres. Les caractéristiques de chaque type seront étudiées en détail dans le chapitre 3. Vous les retrouverez, accompagnées de leurs symptômes, dans le questionnaire du chapitre 4, qui vous aidera à identifier votre type.

Votre programme saisonnier

Votre programme saisonnier1 300x169 - Votre programme saisonnier

L’été et le début de l’automne, soit entre la mi-juin et la mi-octobre, constituent l’époque de l’année la plus éprouvante pour les types Pitta. Ce sont les mois les plus chauds, et donc le meilleur moment pour prendre des vacances. Si vous prévoyez de voyager pendant cette période, choisissez de visiter des pays au climat frais. Si vous devez déménager durant l’été – comme cela se fait fréquemment – donnez-vous le temps de vous installer tranquillement. N’essayez pas de vous précipiter de nouveau au travail sans vous être auparavant accoutumé à votre nouvel environnement. Ce sera aussi le moment de vous débarrasser de tous les aliments en réserve qui ne vous conviennent pas et de les remplacer avec de la nourriture appropriée à votre couleur. Profitez de votre nouvelle installation pour changer votre façon de vous alimenter.

La texture des aliments

La texture des aliments 300x248 - La texture des aliments

Les types Vata ont une constitution à tendance sèche – peau sèche, cheveux secs, yeux secs et ongles secs. Les aliments secs ou croquants ne feront qu’aggraver cette situation. Les crackers, les chips, le pop-corn, le pain et les toasts, les fruits secs et les arachides, amandes ou noix grillées ne sont pas bons pour les Jaunes. Même les graines telles que le sarrasin, le maïs, le millet et le seigle peuvent créer des problèmes. Les graines de psyllium, l’avoine et le son peuvent causer des nausées, des vomissements et même de la constipation. Il est d’ailleurs conseillé de consommer le psyllium sous forme de boisson chaude. Ces agents peuvent être utiles à condition de ne pas en abuser, et il est préférable de les manger cuits. Assurez-vous aussi de boire beaucoup d’eau (non glacée) lorsque vous consommez ces produits. Les aliments liquides ou huileux sont bons pour vous
car ils préservent l’humidité. Les types Vata peuvent absorber plus d’huile que les autres – sans toutefois en abuser – mais doivent éviter les graisses saturées. Les graines plus substantielles telles que les céréales complètes, le riz brun, le boulgour, les pâtes complètes et le pain complet sont meilleures pour vous que les graines à cuisson rapide, le pain blanc et le riz blanc. Lorsque vous achetez des aliments fauves, choisissez toujours les moins traités, les plus naturels et les plus
nourrissants.

L’importance des programmes de régime

Limportance des programmes de régime 300x169 - L'importance des programmes de régime

Les programmes de régime ayurvédiques sont basés sur une variété de fruits et légumes frais, riches en minéraux et en phytochimiques, et servent de modèle à cet ouvrage. Les aliments complexes qui contiennent des hydrates de carbone, des protéines et des vitamines sont d’une aussi grande importance, ainsi que les huiles, surtout utilisées dans la préparation de la nourriture. Les produits animaux tels que les laitages, les œufs, la viande et le poisson, jouent un rôle mineur dans
l’ensemble des programmes de régime. Une alimentation végétarienne sera fortement recommandée, sur-
tout pour les types Pitta et Kapha. Le système ayurvédique bannit totalement les aliments traités ainsi que tous ceux qui n’apportent aucun élément nutritif bénéfique. La nutrition ayurvédique est enracinée dans une culture vieille de centaines de siècles. Toutefois, je me permettrai de vous en épargner les détails, ceci afin de vous en faire une présentation « occidentalisée » pour votre Régime Arc-en-ciel. Mes commentaires toucheront donc au goût et à la qualité des aliments appropriés à votre type corporel. Si vous êtes atteint d’une maladie, consultez un bon guérisseur ayurvédique qui vous prescrira un régime spécifique à votre état corpporel. Le plus souvent, nous ne pensons pas à ce que nous mangeons. Cependant, ceux qui aiment cuisiner savent apprécier la saveur d’un aliment et utiliser ce don pour accommoder ce qu’ils préparent. Partout dans le monde, les cuisiniers cherchent à optimiser les sensations du goût – ce sens qui nous sert à choisir les aliments que nous préférons. L’ayurvéda va plus loin en utilisant le goût pour déterminer quels sont vos aliment-couleur.
Voyons maintenant les six sortes de saveurs que nous trouvons dans la nature, et comment elles sont perçues par nos papilles.

Les saveurs des aliments

Les saveurs des aliments 300x203 - Les saveurs des aliments

L’amertume

Les aliments amers sont très toniques pour les Pitta car ils réduisent l’excès d’acidité et contribuent à l’élimination de l’eau lorsque l’on veut perdre du poids. Les Pitta mangent volontiers de la salade d’endive, et apprécient le jus de pamplemousse. D’autres légumes sont amers, comme l’aubergine, le chou frisé, le mesclun et les épinards. Parmi les grains et les céréales, l’orge possède ce même goût prononcé.

L’astringence

Les aliments aux saveurs astringentes calment les capillarités, des altérations qui se produisent sur les petits vaisseaux cutanés, et ils sont excellents pour le système cardiovasculaire. Ainsi, les légumineuses sont de première importance pour les types Pitta. Des recherches poussées ont été réalisées sur les propriétés cardio-protectrices des légumineuses, et tout particulièrement le soja, dont nous avons parlé aux chapitres 6 et 8. Le raisin, les pommes et toutes les sortes de baies sont bons pour les Pitta à cause de leur saveur astringente, ainsi que la plupart des légumes crucifères
comme le brocoli, le chou et le chou-fleur.

Le sucré

Les saveurs sucrées conviennent bien aux types Pitta, qui en sont friands, mais à condition qu’elles proviennent d’aliments complets. Le sucre raffiné en trop grande quantité peut causer des problèmes de digestion, de surpoids, et une humeur impatiente et agressive.

Votre programme quotidien

Votre programme quotidien2 300x188 - Votre programme quotidien

Les types Kapha aiment dormir et traîner au lit assez tard le matin, lorsque cela leur est possible. Il est néanmoins important de se lever avant 7 heures, votre période de la journée la plus éprouvante se situant entre 6 et 10 heures du matin, raison pour laquelle vous avez du mal à vous bouger. C’est le meilleur moment pour aller faire un peu de gymnastique ou marcher. Vous vous sentirez alors plein de tonus, aussi bien physiquement que mentalement. Les types Kapha ont une grande aptitude à l’exercice, et ce sont des sportifs naturels, au physique équilibré. Cependant, on sait aussi qu’un entraînement régulier n’est pas leur fort.
L’autre période de la journée qui leur est difficile se situe entre 6 et 10 heures du soir. Une deuxième bonne raison de chercher à faire de l’exercice : une courte promenade après le dîner, si vous ne voulez pas faire trop d’efforts. Vous pouvez prévoir de vous coucher tôt mais ne vous autorisez pas plus de huit ou neuf heures de sommeil par nuit.

Les attributs des types corporels

Les attributs des types corporels 300x202 - Les attributs des types corporels

Chaque type corporel possède des qualités inhérentes — ou attributs – qui le caractérisent et nous aideront plus tard à reconnaître lequel prédomine en nous. Les attributs sont des caractéristiques qui vont par paire : sec/mouillé, froid/chaud, rugueux/lisse, visqueux/clair, léger/lourd, mobile/stable, dur/doux, liquide/solide, et épais/fin. Vous trouverez des questions sur vos attributs dans le questionnaire concernant votre type corporel. Plus important encore, les attributs sont déterminants pour le traitement des différentes affections. Si vous avez froid, couvrez-vous. Si vous êtes sensible à l’air sec, hydratez-vous. Si vous avez des mucosités visqueuses, prenez des aliments et des herbes pour les clarifier et les éliminer. En nous familiarisant avec les attributs de tous les types, nous pouvons apprendre à reconnaître ce qui est en déséquilibre, et prendre les mesures pour y remédier avant que le problème ne s’aggrave. Beaucoup de gens savent reconnaître leurs points faibles. La fatigue digestive, les insomnies, les rhumes chroniques et la léthargie, désagréments qui nous empoisonnent souvent la vie, sont tous des symptômes de déséquilibre. Jusqu’ici, nous en ignorions les causes et ne savions pas comment les calmer. II y a aussi certains états qui ne
nous affectent que de temps à autre. En connaissant les attributs de votre type corporel, vous serez capable de choisir la stratégie appropriée pour les surmonter. Par exemple, vous pouvez être une personne Vata du type sec, sans pour cela éviter un rhume qui vous congestionnera les muqueuses. L’excès d’humidité étant un symptôme Kapha, vous adopterez un régime Kapha jusqu’à votre rétablissement. Vous restez du type Vata mais votre état est Kapha. La sagesse de l’ayurvéda vous apprendra comment surmonter vos gênes les plus courantes et équilibrer votre type corporel.

Une sélection d’aliments rouges

Une sélection daliments rouges 300x225 - Une sélection d'aliments rouges

Maintenant, il vous faut une liste personnalisée pour l’achat de vos aliments, boissons, épices et condiments. Ce tableau les répertorie par couleur, en ajoutant quelques commentaires de cuisson.

Les légumes

Les légumes rouges qui vous conviennent sont assez limités. Puisque les tomates sont trop acides, et le
piment, les betteraves et les aubergines trop acres et échauffants, les seuls aliments rouges qui vous conviendront sont la trévise et les poivrons rouges. Cependant, vous pouvez manger pratiquement tous les légumes jaunes, orange et verts que vous voulez, et les légumineuses apporteront les phytochimiques essentiels à votre organisme. Par ailleurs, n’oubliez pas que les fruits constituent l’autre aliment important des types Pitta.

Les fruits

Les principaux fruits pour les Pitta sont les baies rouges, bleues et noires, les cerises, les quetsches, les figues, le raisin, les grenades et le melon. Vous pouvez aussi manger tous les fruits secs, de préférence ceux qui n’ont pas été sulfurisés. Les agrumes et les fruits tropicaux jaunes ou orange sont également bons pour vous, à l’exception des pamplemousses, des bananes, des pêches et des papayes. Tous les fruits verts tels que les melons, le raisin, les reines-claudes et les kiwis vous
sont aussi conseillés.

Les aliments fauves : céréales» grains, pain et légumineuses

Les aliments fauves sont les plus importants pour les types Pitta. Un programme végétarien bien équilibré composé de plusieurs sortes de légumineuses, de graines complètes, de pain et de céréales en plus des fruits et des légumes sera le plus indiqué pour eux. Si vous êtes un grand amateur de viande, il serait bon de songer à passer à un régime lacto-ovo (laitages et œufs) végétarien. Vous pouvez commencer à faire la transition en incluant plusieurs portions de poisson et de volaille
dans votre plan de régime hebdomadaire. A mesure que vous trouverez davantage d’aliments fauves qui vous plaisent, vous pourrez diminuer graduellement les viandes et les poissons ; sans toutefois
les éliminer totalement de votre régime, mais en insistant de plus en plus sur la nourriture végétarienne.
Vous pouvez consommer toutes les sortes de graines excepté les jaunes : le maïs, le millet et le quinoa. Le sarrasin et le seigle sont trop forts pour vous, et il serait bon de ne pas abuser du riz. Il en cxiMe d’ailleurs plusieurs variétés, qu’il est conseillé de consommer en alternance (voir leur liste au chapitre 8, et la façon de les cuisiner). Toutes les légumineuses vous sont permises, sauf les lentilles rouges. Ajoutez, par exemple, des haricots à vos salades ou à vos plats de légumes. Ces aliments contenant des phytochimiques excellents pour les types Pitta, il ne faut surtout pas hésiter à les incorporer à la plupart de vos repas.
Les céréales sèches ou cuites vous conviennent bien et constituent un petit déjeuner rapide et nourrissant. Du pain complet fera aussi parfaitement l’affaire, mais faites en sorte de manger aussi un fruit rouge durant ce repas. Pour les en-cas, les fruits, les légumes et les graines conviendront très bien, ainsi que les chips et les crackers, à condition qu’ils soient sans sel ajouté.
Portez plutôt votre choix sur des chips de riz, de légumes ou d’algues, et sur du pain sans levain comme les galettes suédoises.

Les aliments blanc: huile, poisson, laitages, ceufs, viande et graines

Les types Pitta ne peuvent pas consommer d’huile aussi facilement que les Vata, mais certaines d’entre elles sont cependant essentielles à une peau saine et à un bon état cardio-vasculaire. Votre régime largement basé sur les grains et les légumineuses vous fournira de généreuses doses d’acides gras oméga-6, et les huiles de poisson vous apporteront les oméga-3 tout aussi importants pour votre organisme. Vous en profiterez en même temps pour éliminer peu à peu les graisses saturées et trans, qui interfèrent avec la capacité de votre corps à métaboliser ces oméga-6 et 3. Remplacez toutes les
matières grasses hydrogénées (margarine, assaisonnement, produits frits), ainsi que les graisses provenant du lait, du bœuf et du porc, par des huiles végétales et de poisson. Les graines de coquelicot et de noix de coco agrémenteront beaucoup de vos plats, et n’oubliez pas d’ajouter des châtaignes d’eau à vos fritures.
Les laitages, dont le lait, les fromages tendres, le beurre, ta crème, et les pâtes de fromage sont très bons pour les types Pitta. Choisissez des produits maigres ou allégés en graisse, et bio si possible. Vous pouvez aussi consommer tous les yaourts que vous désirez, surtout avec des fruits. C’est le seul laitage fermenté qui soit bon pour les Pitta, ceci parce que les bactéries lactiques transforment elles-mêmes le lait plutôt que d’avoir recours à un produit chimique. Recherchez si possible les yaourts à ferments vivants, dont les « bonnes » bactéries aideront à la digestion. Ils remplaceront parfaitement la crème fraîche pour vos sauces et accompagnements.
Les types Pitta trouveront des protéines supplémentaires dans les blancs d’œufs, qui leur serviront à faire des omelettes, ou qu’ils mangeront durs. S’il y a des types Vata dans votre famille, vous pouvez leur donner sans problème les jaunes d’oeuf restants. Dans le cas où vous consommez ces jaunes – saupoudrés sur des plats au four ou sur des salades, après les avoir écrasés à la fourchette -, vous en amoindrirez les effets négatifs en y ajoutant du curcuma.

Les aliments or : boissons, condiments et épices

Les types Pitta peuvent consommer toutes les boissons naturellement sucrées telles que les jus de pomme et de raisin. Les infusions sont essentielles au bon fonctionnement de votre organisme car elles ont un effet calmant (camomille, eau de mélisse) ou stimulant (hibiscus, menthe poivrée). Les infusions énergisantes comme le gingembre ou le ginseng sont trop relevées pour les types Pitta et devraient être réservées pour les moment où votre élément vert est en déséquilibre. Vous ne verrez aucune boisson alcoolisée répertoriée dans le tableau ci-dessous car elles sont trop échauffantes. L’alcool entraîne la chaleur corporelle vers la surface, réduisant ainsi l’énergie digestive et augmentant l’acidité gastrique. Chez les types Pitta, l’alcool a un puissant effet sur le système nerveux central et peut entraîner agressivité, confusion et perte de lucidité. L’alcool agit également sur la tension et peut souvent être cause d’arythmie cardiaque. Des herbes comme la coriandre, le basilic, l’aneth et la menthe seront essentielles aux types Pitta qui doivent éviter le sel. Vous apprendrez à les utiliser de plus en plus lorsqu’elles commenceront à remplacer le sel dans vos plats. Le poivre noir est excellent pour la digestion mais il ne faut pas en abuser non plus. Trop de poivre peut en effet échauffer votre système, et il faudra éviter le Cayenne en particulier. Vous pouvez vous offrir à l’occasion un bon chili, à condition d’utiliser du piment doux et d’en rehausser la saveur avec du cumin, de la coriandre et du persil.
Une autre épice très bénéfique aux types Pitta est le curcuma, un élément de la poudre de curry. Elle doit sa couleur jaune aux caroténoïdes qu’elle contient et a le pouvoir de combattre l’oxydation des graisses et donc le cholestérol LDL, principal responsable des lésions du système cardio-vasculaire.

Planification de vos repas et de votre programme quotidien

Planification de vos repas et de votre programme quotidien 300x200 - Planification de vos repas et de votre programme quotidien

Essayez de trouver le programme journalier le plus efficace pour vous. Etes-vous une personne qui se
réveille en pleine forme et prête à refaire le monde ? Le matin est-il pour vous la période la plus productive de la journée ? Une réponse positive à ces questions indique que vous devez avaler un petit déjeuner consistant. La matinée est aussi un bon moment pour faire de l’exercice, mais sans exagérer. Même si cela vous stimule sur le plan mental et physique, en faire trop risque de vous fatiguer inutilement. Les repas qui suivront devront consister en un déjeuner léger et un dîner
plus important.
Si vous êtes du genre à démarrer lentement le matin, vous n’avez peut-être pas besoin d’un gros petit
déjeuner, mais il vous faudra alors prévoir un repas de midi assez conséquent, en terminant la journée par un dîner léger. Si le fait de manger à midi des plats à base d’hydrates de carbone – pâtes ou riz – vous endort pour le reste de l’après-midi, passez à un repas riche en protéines avec une soupe de légumes ou une salade. Vous pourrez alors garder les hydrates de carbone pour le soir.
Mais, surtout, ne cherchez pas à faire des ajustements trop rapides et pensez sérieusement à ce que vous mettez dans votre bouche. Si vous êtes à l’écoute des signaux que vous lance votre corps, vous trouverez votre équilibre idéal. Et rappelez-vous que, si vous préparez une soupe ou un plat avec des produits étrangers à votre programme, ses effets bénéfiques seront neutralisés par les mauvais ingrédients qui auront cuit avec.
Commencez à effectuer les changements suggérés dans ce livre et efforcez-vous de vous y tenir chaque jour.
Vous en tirerez une énergie et une vitalité renforcées et, surtout, une protection considérable contre les maladies.

Tag "régime" | Regime Colore | le pouvoir des nutraceutiques pour la santé