Tag Archives: santé

Menus quotidiens pour les types Pitta

Menus quotidiens pour les types Pitta 300x180 - Menus quotidiens pour les types Pitta

Les programmes de menus pour les types Pitta prévoient un petit déjeuner léger, et un déjeuner substantiel au milieu de la journée, entre 10 heures du matin et 2 heures de l’après-midi. Dans l’idéal, votre repas principal devrait être le déjeuner, pris en dehors des heures de travail, au calme et de préférence loin de votre bureau. Si l’endroit où vous travaillez ne dispose par d’une salle à manger ou d’une cantine, essayez de prendre ce repas à l’extérieur. En vous accordant cette
pause à la mi-journée, vous vous détendrez et vous donnerez les moyens de vous concentrer de façon plus efficace dans l’après-midi. Cette pause déjeuner vous permet de travailler plus tard le soir. Dans ce cas, prévoyez de croquer un fruit autour de 4 heures, afin de maintenir l’énergie nécessaire.
Le repas du soir est moins important et peut donc être plus léger que celui de midi. N’hésitez pas devant les graines complètes, les légumineuses et les légumes. Une salade de crudités vous fera aussi un excellent dîner. Evitez en revanche les plats lourds, surtout la viande rouge, que vous avez un peu de mal à digérer.
Vous pouvez prévoir également, à raison de deux fois par semaine, du poisson ou de la volaille, 5 midi ou le soir. Laissez tomber le dessert mais, si vous avez faim avant d’aller vous coucher, rassasiez-vous avec quelques baies, du raisin ou une pomme. N’oubliez pas que vos aliments principaux restent les légumineuses, les légumes verts et les fruits rouges, autour desquels sont articulés vos programmes de menus.
Les meilleures boissons pour vous sont l’eau de source et les infusions, la caféine ne vous convenant
pas et les sodas étant trop acides. Vous pouvez néanmoins boire tout le café décaféiné que vous désirez.
L’alcool ne vous est pas conseillé, non plus, mais un verre de vin au cours d’un dîner ne vous fera pas de mal, surtout si votre repas est uniquement composé de vos couleurs.
Les repas suivants sont prévus pour 2 000 calories. Vous ajusterez les portions selon le nombre de calories que vous désirez absorber.

Premier jour

Option lacto-végétarienne :
Ce programme Je menus vous propose des laitages et des légumineuses comme principales sources de pro-
téines. Il se compose de pâtes, de légumes et de fruits. Le riz et les autres grains peuvent aisément être remplacés par des pâtes, que les légumes accompagneront parfaitement ; n’hésitez pas à y ajouter beaucoup d’herbes fraîches comme le basilic, le persil, l’origan et un soupçon de poivre noir. Vous pourrez même les additionner d’une cuillerée à soupe de parmesan, car vous n’aurez utilisé que très peu d’huile pour faire sauter vos légumes.

• Petit déjeuner
1 portion de pain complet (2 grains)
110 g de crème de fromage maigre (1 laitage)
1 verre de jus d’orange, de mangue ou d’abricot
(1 fruit)

• Déjeuner
1 tasse de fromage blanc accompagné de 2 tasses
de salade mesclun (1 laitage, 1 légume)
1 tasse d’ananas en morceau, de baies et de kiwi
(2 fruits)

• Coûter de l’après-midi
1 pomme (1 fruit)

• Dîner

1 tasse 1/2 de pâtes (1 grains 1/2) mélangées avec
2 tasses de légumes sautés choisis dans toutes vos couleurs, arrosés de 2 cuillers à café d’huile
d’olive, plus 1 tasse de pois chiches ou de haricots rouges (2 légume, 2 graisse, 1 légumineuse)
2 tasses de salade verte saupoudrée d’herbes,
1/2 cuiller à café d’huile d’olive et de jus de citron
(1 légume, 1/2 graisse)

• Deuxième jour

Option poisson ou volailk :
Ce programme de menus vous propose une généreuse portion de poisson ou de volaille pour le dîner.
Si vous ne mangez pas tous les jours du poisson, de la volaille ou des œufs, vous pouvez en augmenter la quantité suggérée tant que vous ne dépassez pas le nombre total de portions préconisé par semaine. Ou alors, vous pouvez échanger les légumes avec la portion correspondante de viande pour absorber les protéines nécessaires.

• Petit déjeuner

2 tasses de céréales complètes (2 grains)
1 tasse de lait de soja ou de vache (1 laitage)
3/4 de tasse de raisin ou de baies (1 fruit 1/2)

• Déjeuner

1 tasse 1/2 de soupe de pois cassés (1 légumi-
neuse 1/2, 1 légume)
4 petits crackers complets (1 grains)
1 tasse de salade verte mélangée avec 1 tasse de quartiers d’orange, accompagnées de 2 cuillers à café J’huile et de jus de citron (1 légume, 1 fruit, 2 huile)
1 verre de kéfir (1 laitage)

• Goûter

1/2 tasse de raisin (1 fruit)

• Dîner

130 g de truite au four (4 poisson 1/2)
1 tasse de riz (1 grains)
1 tasse de brocoli (2 légume)
1 tasse de salade verte mélangée avec 1/2 tasse de
concombre et du vinaigre balsamique ( 1 légume 1/2)

Troisième jour

Option plat principal :
Dans ce programme de menus, les grains, les légumes et les légumineuses (ou poisson ou volaille) peuvent être mélangés pour en faire un seul plat. Tout ce qu’il vous faudra ensuite pour compléter votre dîner sera une salade verte.

• Petit déjeuner

1 tranche grillée de pain complet avec une couche
(1 c. à soupe) de crème de sésame ou de beurre de soja (1 grains, 1 graisse)
1 tasse de yaourt sans sucre (1 laitage)
1/2 tasse de fruits ou 1 verre de jus de fruit ( 1 fruit)

• Déjeuner

1 sandwich : 2 tranches de pain complet, saupoudré d’1/2 tasse d’oeuf dur écrasé et mélangé
avec une c. à soupe de mayonnaise, et surmonté de quelques feuilles d’arugula (2 grains, 2 viande,
1 graisse)
1 tasse de morceaux de pomme, céleri et raisin, additionnée d’une 1/2 tasse de yaourt maigre et
de 2 tasses de salade verte assaisonnée de jus de citron vert (2 fruit, 1/2 laitage, 1 légume)

• Goûter

1 tasse de kéfir ou de lait de soja (1 laitage)

• Dîner

2 tasses 1/2 d’un mélange de légumes à l’étuvée, composé de riz, légumineuses (ou poisson ou volaille), petits pois, carottes, oignons, céleri, bouillon de légumes et un mélange d’herbes
(1 grains, 2 légume, 4 légumineuse, 1 graisse) Salade mélangée de laitue, concombre, 1/4 d’avo-
cat, 1/2 tasse d’orange en morceaux, avec du vinaigre balsamique ou 2 c. à soupe d’assaisonne-
ment maigre (1 légume 1/2, 1 fruit, 2 graine) Ces trois options présentent d’infinies variétés. L’un
de mes dîners préférés est un plat unique de pâtes et de légumes. Vous pouvez trouver des pâtes aromatisées au basilic, aux épinards ou aux tomates (non acides sous cette forme). Faites sauter dans une casserole une combinaison de légumes de toutes vos couleurs (jaune, orange, rouge et vert), laissez-les mijoter ensemble jusqu’à cuisson complète et, ensuite, mélangez-les avec les pâtes cuites. Vous pouvez ajouter un bouillon de légumes pour humecter davantage les pâtes. Saupoudrez le tout de parmesan fraîchement râpé et vous obtiendrez un repas délicieux et consistant, autrement plus goûteux que les plats à base de sauce tomate que nous trouvons dans le commerce. Vous pouvez même
en garder un peu au frais pour votre déjeuner du lendemain. Une soupe de légumes ou de légumineuses
remplacera aisément le plat à base de riz proposé dans le dernier programme de menus.

L’importance des programmes de régime

Limportance des programmes de régime 300x169 - L'importance des programmes de régime

Les programmes de régime ayurvédiques sont basés sur une variété de fruits et légumes frais, riches en minéraux et en phytochimiques, et servent de modèle à cet ouvrage. Les aliments complexes qui contiennent des hydrates de carbone, des protéines et des vitamines sont d’une aussi grande importance, ainsi que les huiles, surtout utilisées dans la préparation de la nourriture. Les produits animaux tels que les laitages, les œufs, la viande et le poisson, jouent un rôle mineur dans
l’ensemble des programmes de régime. Une alimentation végétarienne sera fortement recommandée, sur-
tout pour les types Pitta et Kapha. Le système ayurvédique bannit totalement les aliments traités ainsi que tous ceux qui n’apportent aucun élément nutritif bénéfique. La nutrition ayurvédique est enracinée dans une culture vieille de centaines de siècles. Toutefois, je me permettrai de vous en épargner les détails, ceci afin de vous en faire une présentation « occidentalisée » pour votre Régime Arc-en-ciel. Mes commentaires toucheront donc au goût et à la qualité des aliments appropriés à votre type corporel. Si vous êtes atteint d’une maladie, consultez un bon guérisseur ayurvédique qui vous prescrira un régime spécifique à votre état corpporel. Le plus souvent, nous ne pensons pas à ce que nous mangeons. Cependant, ceux qui aiment cuisiner savent apprécier la saveur d’un aliment et utiliser ce don pour accommoder ce qu’ils préparent. Partout dans le monde, les cuisiniers cherchent à optimiser les sensations du goût – ce sens qui nous sert à choisir les aliments que nous préférons. L’ayurvéda va plus loin en utilisant le goût pour déterminer quels sont vos aliment-couleur.
Voyons maintenant les six sortes de saveurs que nous trouvons dans la nature, et comment elles sont perçues par nos papilles.

Digestion et élimination

Digestion et élimination1 300x200 - Digestion et élimination

Les types Kapha ont un métabolisme lent. Ils sont du genre à prendre du poids rien qu’en regardant de la nourriture, et il ne leur en faut pas beaucoup pour les satisfaire. Manger des aliments qui ne leur conviennent pas les rend lourds et léthargiques dès la fin du repas, si bien qu’ils n’ont alors qu’une seule envie : s’offrir une petite sieste. Des problèmes digestifs survenant souvent dans les minutes qui suivent le repas, les Kapha sont facilement sujets à des troubles tels que l’anorexie, la
boulimie et l’obésité.
Ils peuvent aussi jeûner sans difficulté, ce qui est un excellent moyen de se débarrasser des toxines et de ne pas se jeter sur le premier aliment venu. Lorsque vous vous mettez à la diète, n’hésitez pas à boire des boissons vertes qui aideront à vous purifier l’organisme. Les Kapha ont un transit intestinal assez régulier, en général. Néanmoins, si vous vous sentez constipé, c’est que vous n’avez pas consommé les aliments adaptés à votre constitution et que vous n’avez pas attendu d’avoir vraiment faim pour manger.
Lorsque les types Kapha sont en bonne santé, ils ont un appétit stable, à la différence des Vata chez qui il peut varier d’un jour à l’autre, et des Pitta qui deviennent irritables quand ils ne mangent pas à temps. Leurs fonctions digestives, en revanche, ne sont pas aussi bonnes que pour les Pitta, ce qui les oblige à faire plus attention au choix de leurs aliments. D’autre part, ils ont des besoins moins importants que les autres types : un repas principal et un autre, plus léger, dans la journée peut leur suffire à rester énergique et en bonne santé. Si vous êtes de ce type et que vous n’avez jamais faim, sauter un repas ne vous fera pas de mal. Mais si, dans ce cas, vous décidez de ne manger qu’un « petit quelque chose », veillez à garder les légumes et à faire plutôt l’impasse sur la viande et les pommes de terre, par exemple. Quoi qu’il en soit, ne vous récompensez pas de vous être serré la ceinture en vous précipitant sur un dessert ! Puisque le risque d’être en surpoids vous empoisonne la vie en permanence, penchons-nous tout de suite sur ce problème.

La prise de poids

L’obésité est courante chez les Kapha. Nous allons donc parler d’une stratégie d’alimentation à adopter pour vous maintenir à un poids idéal. Les types Kapha peuvent se contenter de peu de
nourriture, et il est toujours étonnant de constater à quel point ils peuvent se passer de manger sans perdre un seul misérable kilo… pour parvenir même à en gagner, parfois. Cela est dû en grande partie à leurs sens du goût et de l’odorat qui sont peu développés. Le grignotage ne les aide pas beaucoup non plus.
Vous devez donc apprendre a honorer votre corps avec ce que vous mangez. Avant de mettre quelque
chose dans votre bouche, posez-vous la question de savoir si votre organisme en a vraiment besoin. Si ce n’est pas le cas, choisissez un autre aliment qui sera bon pour vous. Une bonne alimentation et un contrôle effectif de son poids relèvent d’une pratique au jour le jour. Si vous ressentez l’envie de manger entre les repas, essayez d’abord de boire un verre d’eau de source. Car il peut s’agir tout simplement d’un besoin d’eau que vous interprétez comme un signe de manque alimentaire. Si vous avez vraiment faim, l’eau ne vous satisfera pas et vous pourrez alors grignoter des légumes ou des fruits, frais ou secs. Une jeune carotte, une pomme ou quelques abricots secs feront parfaitement l’affaire.
Avant de vous mettre à table, Buvez un grand verre d’eau à température ambiante, puis rassasiez-vous normalement et levez-vous dès que vous avez terminé. Rester devant des aliments qui s’offrent à vous est la pire des stratégies. Lorsque vous vous servez, imaginez que votre assiette est destinée à un enfant.
Quand il vous arrive de dîner au restaurant, les portions que l’on vous sert dépassent souvent vos besoins réels. Prenez donc l’habitude de laisser dans votre assiette un quart de ce qui s’y trouve, à moins que les portions ne soient vraiment petites. Nous sommes tous tentés de manger le plus possible parce que nous avons payé ce repas et que l’idée nous répugne de voir ces restes de nourriture partir à la poubelle. Ceci est spécialement vrai pour les types Kapha, qui ont une forte tendance à accumuler l’argent et les biens. Cependant, le prix à payer est celui Je votre santé. Mâcher et avaler lentement aide à déclencher une réaction de satiété et vous mangerez naturellement moins. D’autre part, dès que vous avez terminé, éloignez-vous de la table, si c’est possible. Mieux encore, sorte: voua promener. Voyez ensuite comment vous vous sentez. Si vous avez encore faim au moins une heure après avoir achevé votre repas, vous pouvez toujours compléter par un peu des restes que vous aurez gardés au réfrigérateur. Si vous vous couchez en vous sentant l’estomac creux, vous perdrez du poids, à condition de n’avoir pas « dévoré » dans la journée. Par ailleurs, adhérez strictement à votre programme de menus quotidiens. Ces habitudes constituent un excellent exercice mental. Les
commentaires les plus frappants que j’ai pu entendre de la part de personnes en surpoids étaient de cet ordre : – Je ne me sens jamais rassasié en quittant la table. – Ou : – Dans ma tête, je suis gros et je le resterai.
Donc, ce que je mange maintenant ne change rien. » Ce qui prouve que le mental joue un rôle essentiel dans le besoin de gratifications ou d’excuses après avoir mangé. Les types Kapha tendent à chercher une consolation dans la nourriture lorsqu’ils s’ennuient, se sentent stressés, seuls ou malheureux. Il n’est donc pas surprenant que les sucreries et les snacks en tout genre constituent le choix alimentaire le plus répandu de notre époque. Nous nous créons un besoin physiologique de ces – substituts de réconfort Ce sont là les pires aliments pour les types Kapha, et le meilleur moyen de
prendre du poids rapidement. Les snacks sont pleins de sel, de sucre et de graisse. Comme vous le verrez un peu plus loin dans ce chapitre, ce sont précisément les saveurs que vous devez éviter.
À la place, ajoutez à votre nourriture des épices relevées. Vous pouvez utiliser le poivre noir à volonté mais faites l’impasse sur le sel car il stimule la rétention d’eau.
Vos aliments principaux sont les légumes verts acres et piquants. Vous devrez éviter néanmoins les graines qui gardent l’eau comme le blé, le riz sucré, la bouillie d’avoine, ainsi que les fruits et les jus sucrés, et les légumes féculents. Contentez-vous de la partie feuillue et aérienne des plantes, et des graines desséchantes comme le seigle ou le sarrasin.
Efforcez-vous de penser « vert » lorsque vous faites votre marché ou votre cuisine. Et oubliez les sauces épaisses ainsi que les aliments frits ou sucrés.

Votre programme quotidien

Votre programme quotidien2 300x188 - Votre programme quotidien

Les types Kapha aiment dormir et traîner au lit assez tard le matin, lorsque cela leur est possible. Il est néanmoins important de se lever avant 7 heures, votre période de la journée la plus éprouvante se situant entre 6 et 10 heures du matin, raison pour laquelle vous avez du mal à vous bouger. C’est le meilleur moment pour aller faire un peu de gymnastique ou marcher. Vous vous sentirez alors plein de tonus, aussi bien physiquement que mentalement. Les types Kapha ont une grande aptitude à l’exercice, et ce sont des sportifs naturels, au physique équilibré. Cependant, on sait aussi qu’un entraînement régulier n’est pas leur fort.
L’autre période de la journée qui leur est difficile se situe entre 6 et 10 heures du soir. Une deuxième bonne raison de chercher à faire de l’exercice : une courte promenade après le dîner, si vous ne voulez pas faire trop d’efforts. Vous pouvez prévoir de vous coucher tôt mais ne vous autorisez pas plus de huit ou neuf heures de sommeil par nuit.

Une sélection d’aliments Combinés

Une sélection daliments Combinés 300x199 - Une sélection d'aliments Combinés

Il vous faut maintenant une liste personnalisée pour faire votre marché d’aliments, boissons, épices et condiments. La liste ci-dessous peut convenir à tous les types. Ces aliments ne perturberont aucune couleur mais ils ne sont pas aussi thérapeutiques que ceux qui sont cités spécifiquement pour les types Vata, Pitta et Kapha. Vous pouvez les considérer comme des aliments « sûrs » car ils pourront être servis à votre famille ou vos invités. Les fruits et légumes frais constitueront l’un de vos meilleurs investissements nutritionnels. Vous pouvez en remplir votre frigo et économiser ainsi sur les viandes et les laitages. Faites l’impasse sur les pâtisseries, les snacks et les produits tout faits, et dirigez-vous plutôt vers les rayonnages des céréales, pâtes, farines, légumineuses, épices et huiles de qualité supérieure. Finissez par les laitages frais et un peu de poisson ou de volaille.

Les fruits

On ne mange pas assez de fruits, en général. Veillez à prendre au moins un fruit ou un grand verre de jus de fruits par jour. La vitamine C et les autres phyto-chimiques hydrosolubles de ces aliments purifient le système digestif, aussi est-il conseillé d’en manger chaque jour. Certaines personnes trouvent plus facile de s’assurer une ration correcte par semaine en observant une «journée fruits», lorsque leur programme en prévoit des portions importantes. Les minéraux et les caroténoïdes fournis par les fruits sont aussi stockés d’un jour sur l’autre. Il est préférable de manger des fruits de saison, cultivés localement, si possible. Dans les endroits où ces aliments ne sont pas disponibles à certaines saisons, les produits congelés feront un substitut acceptable. N’hésitez pas à varier vos choix, et essayez les jus d’abricot, de poire et de fruits tropicaux vendus en bouteille. Lisez bien les étiquettes pour vous assurez qu’il s’agit de jus sans sucre ajouté.

Les aliments fauves

Ce groupe est très important. Cependant ces aliments-couleur sont considérés comme des couleurs
complémentaires afin d’insister plutôt sur les fruits et les légumes de couleur vive. Ils arrivent néanmoins en deuxième place dans votre programme de menus. Ces aliments fournissent un riche assortiment de phytochimiques, surtout s’ils ne sont pas traités. Malheureusement, la plupart des gens se reposent trop sur des aliments fauves qui ont été débarrassés de beaucoup de leurs nutriments, puis mélangés à du sucre, des graisses et des colorants artificiels. Les produits cuits, comme les chips, crackers et autres snacks tombent dans cette catégorie. Nous voyons aussi apparaître sur le marché des produits fauves enrichis de phytochimiques et classés comme aliments diététiques. Il est donc préférable de vous en tenir aux variétés de graines, de pâtes et de farines complètes, de riz blanc et brun, de haricots, de pois et de lentilles. Ces aliments sont une véritable mine
de phytochimiques naturels, et leur prix de revient est nettement plus bas que tous les produits préparés.

Les aliments blancs

Les laitages, le lait de vache, le babeurre et le fromage sont source d’allergies pour certaines personnes. En revanche, le lait et le fromage de chèvre ou de brebis ne semblent pas causer d’ennuis majeurs. Si vous êtes du type Combiné, il vous faudra évaluer les effets des laitages sur vous. Prise de poids, congestion et problèmes de sinus peuvent résulter de la consommation de ces aliments.
Les produits naturellement fermentes tels que le fromage blanc, le kéfir (yaourt liquide) et le yaourt conviennent à tous les types. La crème et le babeurre, plus acides, ne font pas de bons substituts. Cherchez plutôt des laitages contenant des ferments vivants, pauvres en graisses et non sucrés. La plupart des kéfirs sont aromatisés aux fruits, sans sucre et donc bons pour vous. Vous pouvez ajouter au fromage blanc et au yaourt vos propres fruits ou légumes. Vous absorberez tout le calcium qu’il vous faut en mangeant les légumes de votre programme de menus. Le lait de soja contient autant de calcium que le lait de vache et peut aisément le remplacer. Pour beaucoup de gens, les suppléments alimentaires qui combinent calcium et magnésium représentent une bonne alternative.
Vous avez pu remarquer que, dans le Régime Arc-en-ciel, je n’encourage personne à manger de la viande
rouge, et cela correspond aux conseils de nombreux nutritionnistes. Vous pouvez toutefois en manger à certaines occasions, surtout si vous choisissez des morceaux maigres que vous ferez griller sur le barbecue ou au four.

Les aliments or

Les boissons, les condiments et les épices sont précieux. Vous les utilisez en petites quantités et ils modifient la nature de ce que vous mangez. Les épices piquantes et relevées comme le gingembre, le poivre de Cayenne, la moutarde et le poivre stimulent la digestion et les métabolismes lents. Ces propriétés bénéfiques font d’elles des aliments thermogéniques. Pour cette raison, ces épices sont très utilisées dans les régimes destinés à la perte de poids. Les infusions et les boissons que vous trouverez dans ce tableau contiennent des phytochimiques qui vous calment, vous réveillent, stimulent votre digestion ou aident à détoxiquer votre organisme. Elles constituent une part très importante de votre programme. Si certaines vous paraissent totalement inconnues, je vous suggère de les essayer ; vous risquez d’être agréablement surpris.
Vous trouverez aussi dans ce tableau des édulcorants naturels qui sont nettement meilleurs pour vous que le sucre blanc. Vous avez sans doute remarqué que de plus en plus de produits sont sucrés avec du jus de fruits concentré, du sirop de malt, de la mélasse ou du sucre d’érable. D’autre part, beaucoup de supermarchés proposent aujourd’hui du sucre non raffiné.

Digestion et élimination

Digestion et élimination 300x183 - Digestion et élimination

Les problèmes digestifs des types Pitta résultent souvent de conflits lors des repas, moments au cours
desquels ils ont tendance à se lancer dans des discussions passionnées, qui finissent souvent par les
échauffer. D’où leurs ennuis gastriques. Si vous êtes un type Pitta, essayez de vous en tenir à des aliments à peu près neutres, qui passeront facilement votre système digestif. Il est conseillé aussi de vous détacher du stress de la matinée ou de la journée avant de passer à table. Prenez le temps d’apprécier les aliments qui se trouvent dans votre assiette, et savourez leurs arômes afin de stimuler votre sécrétion de sucs digestifs. Ecoutez de la musique douce ou entourez-vous de calme pendant que vous prenez votre déjeuner ou votre dîner ; une suggestion qui, si elle est judicieuse pour les types Vata et Kapha, est particulièrement importante pour les Pitta. Le fait de boire des boissons alcoolisées avant les repas vous causera à coup sûr des problèmes. Évitez donc entièrement l’alcool, ou
limitez-en votre consommation aux occasions spéciales.

La texture des aliments

La texture des aliments 300x248 - La texture des aliments

Les types Vata ont une constitution à tendance sèche – peau sèche, cheveux secs, yeux secs et ongles secs. Les aliments secs ou croquants ne feront qu’aggraver cette situation. Les crackers, les chips, le pop-corn, le pain et les toasts, les fruits secs et les arachides, amandes ou noix grillées ne sont pas bons pour les Jaunes. Même les graines telles que le sarrasin, le maïs, le millet et le seigle peuvent créer des problèmes. Les graines de psyllium, l’avoine et le son peuvent causer des nausées, des vomissements et même de la constipation. Il est d’ailleurs conseillé de consommer le psyllium sous forme de boisson chaude. Ces agents peuvent être utiles à condition de ne pas en abuser, et il est préférable de les manger cuits. Assurez-vous aussi de boire beaucoup d’eau (non glacée) lorsque vous consommez ces produits. Les aliments liquides ou huileux sont bons pour vous
car ils préservent l’humidité. Les types Vata peuvent absorber plus d’huile que les autres – sans toutefois en abuser – mais doivent éviter les graisses saturées. Les graines plus substantielles telles que les céréales complètes, le riz brun, le boulgour, les pâtes complètes et le pain complet sont meilleures pour vous que les graines à cuisson rapide, le pain blanc et le riz blanc. Lorsque vous achetez des aliments fauves, choisissez toujours les moins traités, les plus naturels et les plus
nourrissants.

Acheter, conserver et cuisiner ces aliments

Acheter conserver et cuisiner ces aliments6 300x130 - Acheter, conserver et cuisiner ces aliments

La plus grosse erreur que nous faisons tous avec les herbes et les épices est de vouloir les conserver long-temps. Les épices entières garderont leur parfum plus longtemps que celles qui sont coupées ou pulvérisées. Donc, essayez de les moudre vous-même, si cela est possible. Si vous achetez des herbes fraîches, traitez-les comme un bouquet de fleurs : coupez-leur le bout de la tige et placez-les au frais. Les plantes à feuilles comme le persil devront être soigneusement nettoyées. Coupez-en la tige et séchez les feuilles avant de les ranger dans un sac de plastique alimentaire, dans le bas du
réfrigérateur. Les herbes sèches en flacon ne se gardant pas plus de six mois, achetez-les par petites quantités si vous ne les utilisez pas souvent.
Vous pouvez garder les infusions – tisanes et thés – dans une boîte en verre ou en métal, dont le couvercle sera bien étanche. Ne les conservez pas plus de six mois. Et, si vous aimez le café, achetez-le en grains et moulez-le juste avant de l’utiliser.

Mangez avec les yeux

Mangez avec les yeux 300x300 - Mangez avec les yeux

Lorsque vous préparerez vos repas, vous vous efforcerez dy inclure autant de couleurs que possible. Imaginez que votre assiette soit divisée en trois parties inégales. Un grand tiers contiendra, suivant votre type, des fruits ou des légumes qui sont votre couleur principale. Un autre grand tiers recevra les aliments fauves.
Et la troisième partie, plus petite, comprendra les aliments blancs. Vous trouverez des propositions pour chaque type aux chapitres 12, 13 et 14. Maintenant que vous connaissez vos forces et vos faiblesses constitutionnelles, vous pouvez vous nourrir en choisissant les aliments les mieux appropriés à votre organisme. Vos aliments-couleur vous aideront à surmonter votre tendance à vous jeter sur ce qui est le plus pratique. A mesure que vous étudierez les programmes de régime des types Vata, Pitta et Kapha (jaune, rouge et vert) dans les trois prochains chapitres, vous constaterez que vous vous mettrez à acheter des aliments et à préparer des repas avec vos yeux, plutôt que de prendre le premier produit venu, susceptible de satisfaire votre faim immédiate.
Et, rappelez-vous un détail très important : ne faites jamais votre marché en ayant faim ! C’est durant ces moments-là que vous êtes tenté d’acheter des aliments tout prêts qui n’ont qu’une faible valeur nutritionnelle. Quant aux programmes de régime, vous étudierez naturellement celui qui correspond à votre type. Gardez cependant à l’esprit que vous formez, malgré tout, un peu un mélange des trois couleurs. Il vous faudra donc vous familiariser avec les trois programmes du Régime
Arc-en-riel afin de savoir quel aliment choisir lorsque vous serez en déséquilibre.

Planification de vos repas

Planification de vos repas1 300x200 - Planification de vos repas

Les pitta mettent de la passion dans tout ce qu’ils font, et cela inclut les repas. Ils aiment la bonne nourriture et auront tendance à trop manger ou boire. Pendant vos repas, prenez donc le temps de mastiquer chaque bouchée, et essayez de remplacer le vin ou l’alcool par de l’eau ou des infusions.
Les types Pitta prennent facilement du poids mais peuvent le perdre sans trop de problème… à condition d’employer pour cela la bonne stratégie. C’est-à-dire changer d’habitudes alimentaires. Il vous faut d’abord prévoir des repas à heures régulières car, si vous avez faim, vous vous jetterez sur la première friandise venue.
D’autre part, l’estomac creux rend irritable et vous risquez de passer votre agressivité sur votre entourage. Efforcez-vous donc de calmer votre feu intérieur en vous nourrissant à heures régulières.
Ne succombez pas non plus à la tentation de travailler tard le soir pour achever un projet en cours, à moins de dîner entre-temps. Vous vous sentirez mieux si vous prenez, dans la mesure du possible, votre repas principal autour de midi. Un petit déjeuner léger, à base de céréales et de fruits, ou de pain avec un peu de confiture, est nettement conseillé. Et veillez aussi à ne pas trop manger le soir. Prévoyez un fruit et un thé autour de 4 heures, si vous avez besoin de faire une pause.
Des suggestions pour ces repas vous seront données plus loin dans ce chapitre, ainsi qu’une liste personnelle pour vous aider à faire le marché de vos couleurs principales et complémentaires. Les types Pitta ont une digestion puissante et croient pouvoir avaler n’importe quoi. Le premier signe qui vous indiquera que vous avez mangé trop d’aliments non adaptés à votre constitution peut se traduire par des selles molles et assez fréquentes, qui pourront aussi être très irritantes si vous avez consommé des épices trop relevées. La nourriture crue ou froide vous sera plus indiquée, et les meilleures herbes à y ajouter seront celles issues de parties aériennes de la plante, le fruit, les feuilles et la tige. Ces herbes vous procureront une digestion plus régulière. Evitez celles qui, comme le gingembre, se présentent sous forme de racine ou de tubercule, car elles sont en général trop échauffantes. Vous trouverez d’autres détails sur les herbes de votre programme de régime un peu plus loin dans ce chapitre. Vous avez sans doute éprouvé des ennuis gastriques, dont les symptômes surviennent d’habitude deux heures après un repas et se traduisent par une pression au niveau du plexus solaire et par des gonflements abdominaux. Ces troubles sont assez typiques chez les Pitta lorsqu’ils ont ingéré des aliments qui ne leur conviennent pas ou lorsqu’ils ont l’estomac noué par
contrariété. Nausées et vomissements ne sont pas rares dans ces moments-là.
Vous avez peut-être remarqué que les tomates et leurs produits dérivés ne vous réussissaient pas très bien. Si vous en mangez en excès, cela vous provoque en général des brûlures d’estomac, car la tomate est très acide. Vous avez certainement aussi noté que l’ail et les oignons, surtout s’ils sont crus, vous causent des problèmes. Ces légumes seront répertoriés dans votre liste des aliments à éviter. Les fritures vous sont également contre-indiquées. Les fonctions cellulaires sont liées aux acides
gras. Et les aliments frits interfèrent avec le métabo- lisme de ces acides gras dans votre corps.
Par ailleurs, les Pitta se sentent mieux avec un régime végétarien, car les protéines concentrées dans la viande rouge augmentent de façon brutale la sécrétion d’acide chlorhydrique dans leur estomac.

Tag "santé" | Regime Colore | le pouvoir des nutraceutiques pour la santé